http://quai.rimbaud.cowblog.fr/images/PGMarine.jpg
Par la fenêtre il y a des flocons de neige tout petits qui tombent, dégringolent. Je n'aime pas tellement l'hiver. Je n'attend pas l'hiver avec impatience chaque année. Et pourtant chaque fois, les premiers flocons me donnent des frissons dans le dos. Je suis née un 5Mars et il neigeait sur le parking, dehors, par la fenêtre. C'est peut etre ca les premiers flocons. C'est comme les premiers baiser. Et puis après on se lasse, du froid, de la tempete, du vent. Du gout des levres, de la forme du baiser. On veut tellement que le soleil repointe un bout de son nez et fasse fondre la gadoue que la neige a formée sur le sol.

http://quai.rimbaud.cowblog.fr/images/P1080662.jpg
Il ne se passe plus rien. C'est comme si j'avais mis l'histoire sur pause. Il y a eu la semaine dernière, hier et puis maintenant aujourd'hui et il ne se passe plus rien. Je voudrais que ca ne s'arrete pas ou que ca s'accelère d'un coup. Je veux tout maintenant ou rien du tout. Ce n'est pas que de l'exigence. C'est de la simplicité. Que tout devienne moins compliqué. J'en ai assez de cette torture cérébrale.
Je suis retournée chez lui et j'ai eu envie de me sauver en courrant. De partir loin et vite. De ne plus jamais revoir cet intérieur que j'ai tant visité et qui s'est malheureusement dégradé. J'y suis retournée pas simple curiosité. voir ce qui avait changé. rien n'a changé, le temps a passé, les jours et les heures on continuer à tournés et j'ai l'impression que tout est resté identique, en pire peut etre. Est ce que tout a toujours été dans cet état, je ne peux meme pas le dire. Mais je ne veux plus, plus jamais retourné dans ce passé.

http://quai.rimbaud.cowblog.fr/images/Madame.jpg
Hier je me suis fais encrer la peau. On m'a fait des milliers de petites piqures pour que je me souvienne à jamais de ce jour de Juin. Du chat, du seul lit plein et de cet étage de l'hopital. Je n'oublierai rien. C'est impossible. C'est gravé dans ma tete et encré dans ma peau. Je ne voulais jamais oublier. Je ne voulais jamais ne pas savoir répondre a la question: qu'est ce qui t'as le plus marqué. A l'époque ce n'est même pas cette triste nouvelle. C'est cet étage et ces objets en double. A l'époque j'avais bien tout compris, on m'avait bien tout expliqué. Mais mon cerveau avais rangé toutes ces informations bien profond. Pour qu'elles ne ressortent que des années plus tard. Ma tete a formé une sorte de bulle de savon autour de mon corps, pour que la chute ne me fasse pas souffrir. Aujourd'hui je ne veux plus de cette bulle de savon, de cette demi inconscience. Je ne veux plus rien oublier de ce jour de Juin. Je me le suis fait encrer dans la peau du pied.

http://quai.rimbaud.cowblog.fr/images/P1100187-copie-1.jpg

http://quai.rimbaud.cowblog.fr/images/P1100259.jpg
Que tes caresses ne s'arretent pas.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | Page suivante >>

Créer un podcast